01.34.92.87.17
85 avenue de Cherbourg, 78740 Vaux-sur-Seine

Ancien Testament

L’étude de l’Ancien Testament permet de mieux connaître des textes fondateurs qui couvrent les trois quarts de la Bible. Elle fournit également des méthodes pour comprendre le message de ces textes afin de le communiquer aux Eglises aujourd’hui.

 

La connaissance de l’Ancien Testament passe par d’abord par des questions fondamentales : quand et comment les livres qui le composent ont-ils été rédigés et transmis ? D’où vient la liste de ces ouvrages (« canon ») ? Il s’agit ensuite de se familiariser avec le contenu des livres et leur message principal. A cette occasion, il est bon de replacer ces ouvrages dans leur contexte, en parcourant l’histoire de l’ancien Israël, éclairée par les connaissances sur les civilisations du Proche-Orient ancien et l’archéologie.

 

L’Ancien Testament comprend en outre une grande variété de textes – des récits, des lois, des oracles prophétiques, des prières, des poèmes d’amour, des réflexions de sagesse… Ce remarquable bouquet littéraire et spirituel constitue une mine inépuisable pour les croyants et les prédicateurs en particulier.

D’où l’importance d’apprendre des méthodes d’exégèse, autrement dit des méthodes concrètes pour étudier chaque type de texte dans sa particularité, afin d’en dégager le sens, le message. On se penche alors, par exemple, sur le contexte littéraire et historique du texte, sa structure, la manière dont le narrateur raconte ou dont le prophète argumente (par exemple)… Sont également explorés les liens avec le Nouveau Testament, car l’Ancien Testament constitue le socle fondamental sur lequel repose la révélation de Jésus-Christ et des apôtres. Le Nouveau Testament est truffé de références à l’Ancien, et ignorer ce dernier serait comme consulter une page Internet remplie de liens sur lesquels on ne pourrait pas cliquer !

 

L’exégèse des textes débouche naturellement sur la prédication et les autres formes d’édification de l’Église (études bibliques, textes de vulgarisation). Aussi chaque travail d’exégèse confié aux étudiants s’achève-t-il sur une partie dressant un pont avec la vie d’Église (plan de prédication par exemple).

L’Ancien Testament constitue le socle fondamental sur lequel repose la révélation de Jésus-Christ et des apôtres. L’ignorer, ce serait comme consulter une page Internet remplie de liens sur lesquels on ne pourrait pas cliquer !

 

Enfin, l’Ancien Testament a été rédigé en hébreu, avec quelques passages en araméen. Les études de théologie sont l’occasion idéale d’apprendre l’hébreu, ainsi que l’araméen pour les plus motivés, afin d’avoir accès au texte dans la langue originale. Il s’agit non seulement d’acquérir des compétences pour comprendre et évaluer les choix des différentes traductions modernes de la Bible, mais aussi de savourer le texte tel qu’il a été composé et de se rendre sensible à des finesses littéraires qui ne passent pas dans les traductions.

 

Cette étude comprend l’apprentissage des aspects habituels d’une langue (vocabulaire…), mais aussi, très tôt, des traductions de textes tirés et adaptés de l’Ancien Testament.

 

Matthieu Richelle,

professeur d’Ancien Testament

";